Réunion Coop Inter 20 janvier 2014

Outils utiles à la Coop Inter :

  • La Plateforme Moveagri : moveagri.ning.com

    Permet les échanges d’infos utiles sur la préparation aux mobilités et stages à l’étranger. On y trouve des groupes par pays, des infos sur les bourses, les Cvs, des témoignages d’étudiants qui sont partis en stage à l’étranger….

  • Le portail coop : portailcoop.educagri.fr

    Permet aux établissements de s’inscrire avec leurs partenaires. Repérage plus facile par pays. Propose aussi une carte des animateurs de réseaux géographiques et un calendrier des évènements (réunions réseaux par exemple).

  • European Mobility : www.european-mobility.eu

    Générateur de conventions dans différentes langues. S’inscrire sur le site. Choisir le pays et réaliser une convention. Drapeau Espagnol attention! C’est du Catalan. Sélectionner pays d’envoi et pays d’accueil. Seulement pour l’Europe. Conventions recommandées par note de service.

  • Plateforme Penelope + : www.erasmusplus.fr/penelope/

  • Site de l’agence 2e2f www.2e2f.fr

    > plate-forme technique

    > Pénélope, fiches-action http://penelope.2e2f.fr

Charte ECHE (European Charter for Higher Education) :

Ce que l’on appelait charte Erasmus auparavant. Les personnels des établissements sont des cibles de cette nouvelle Charte. Mobilité des enseignants et des étudiants. Mais, cette nouvelle Charte vise plutôt les mobilités d’études à l’étranger (un semestre dans une université étrangère) et les mobilités d’accueil. Les stages aussi mais c’est moins une priorité.

Il faut avoir une charte ECHE pour toute mobilité d’étudiants de BTS.

Rejet de notre charte ECHE :

  • le manque de clarté quant au type de mobilités souhaitées.

  • le manque de procédés de reconnaissance

  • Le catalogue de cours n’est pas disponible

  • Les procédures permettant d’établir des accords ne sont pas définies

  • L’apport linguistique n’est pas encore défini.

Pour la plupart de ces points, la politique de l’établissement est désignée comme n’étant pas encore définie, en raison de l’absence actuelle de mobilités, ceci n’est pas une raison acceptable, puisque l’organisation d’une mobilité, selon tous les aspects définis dans le formulaire, aurait dû être définie avant le dépôt de la candidature pour la Charte.

Il nous faudra définir une stratégie claire de l’établissement, les objectifs et priorités du programme doivent être bien réfléchis et expliqués , à commencer part l’internationalisation.

L’établissement devrait expliquer la relation entre les objectifs institutionnels et les actions proposées dans le programme ; la stratégie actuellement en cours et celle prévue (notamment en termes de processus de reconnaissance) pour l’avenir et en particulier la cohérence avec les priorités du calendrier de modernisation. Expliciter la manière dont nous choisissons nos partenaires, dans quelle zone géographique, et souligner les objectifs les plus importants et les groupes cibles des actions de mobilité.

Erasmus + (Education, Formation, Jeunesse, Sport):

Erasmus + regroupe tous les programmes qui existaient avant (Comenius, Leonardo, Grundtwig…).

5 secteurs : Enseignement scolaire, Enseignement/formation professionnelle, Enseignement supérieur, Education des adultes, Jeunesse.

Trois actions clés : KA (Key actions)

Action clé 1 : mobilité à des fins d’apprentissage : stages (action décentralisée)

Action 2 : Coopération et partenariats pour l’innovation et les bonnes pratiques, action décentralisée. Exemple : travail commun à plusieurs pays autour d’un thème.

Action 3 : Soutien aux politiques publiques (action centralisée)

Il faut choisir une action clé par programme et la développer. Attention ! L’action clé 3 ne nous concerne pas.

Action clé 1 :

Public cible : enseignement supérieur, mobilité d’études (3 à 12 mois) ou de stage 2 à 12 mois.

Apprentis apprenants en formation : mobilité de stage 2 semaines à 12 mois.

Jeunesse : jeunes de 13 à 30 ans Service volontaire (17-30 ans) Echange de groupes de jeunes (13-30 ans)

Action clé 2 :

Coopération et partenariats pour l’innovation et les bonnes pratiques.

Partenariats stratégiques entre organisations actives dans le domaine de l’éducation, de la formation, de l’enseignement supérieur, de l’éducation des adultes et de la jeunesse. 23000 partenariats impliquant 115000 institutions.

Coopération entre acteurs de l’éducation et de la formation. Mobilité transnationale financée uniquement si sa valeur ajoutée est démontrée.

2-3 ans

Minimum 3 organisations de 3 pays différents.

Ouverture aux pays tiers si justifé.

Partenariats transsectoriels :

Etablissements scolaires, universités, collectivités, entreprises… Pas d’acteur à privilégier par rapport aux autres.

Fabienne ROUCHUT

Liens institutionnels