Mobilité Turquie

Du 19 au 26 avril 2014

Dans le cadre de la formation des enseignants à l’ENFA de Toulouse, j’ai eu l’opportunité de réaliser une mobilité en Turquie (à Ankara et ses environs) du 19 au 26 avril 2014 avec un groupe d’enseignants stagiaires ou récemment titularisés.

Ankara est une ville animée et bruyante

Les piétons doivent être très prudents car les voitures, taxis et bus y roulent très vite…dans le mépris total des règles du code de la route…

1

Le transport ne coûte pas très cher et, en plus des bus que nous connaissons, il existe des mini-bus appelés Dolmus (traduction : « toujours plein ») dans lesquels les gens s’entassent et que l’on peut arrêter n’importe où sur le trajet. Très pratiques mais aussi très inconfortables. S’ils sont très bruyants dans les rues et très impulsifs (les disputent sur la voie publique ne sont pas rares), les Turcs sont en revanche très silencieux dans les transports en commun… Nous nous sommes souvent fait rappeler à l’ordre pour le bruit que nous faisions en bavardant dans les bus.

Le lycée de Polatli

Le lycée de Polatli, est un lycée de jeunes-filles qui étudient dans le secteur des services. La formation présente de nombreux points communs avec notre filière SAPAT (Services à la Personne et aux Territoires). Les enseignements sont axés sur l’entretien des locaux, la restauration, l’accueil des jeunes enfants et l’éducation artistique. L’établissement pratique l’alternance au rythme de 3 jours de cours et 2 jours en structure. Il héberge une crèche qui est aussi un atelier pratique pour les élèves.

Lors de notre journée à Polatli, les lycéennes nous avaient préparé un en-cas composé de gâteaux, thé et d’Ayran (yaourt additionné d’eau), boisson qui accompagne traditionnellement les repas turcs. En Turquie, les amateurs de café sont souvent frustrés car il est systématiquement servi sucré et….épais au fond de la tasse…Mieux vaut se mettre au thé !

2

La directrice de l’établissement nous a ensuite expliqué les grandes lignes du système scolaire turc….assez difficile à comprendre.

Une énorme exploitation…

En Turquie, les exploitations agricoles sont généralement de petite taille, destinées à couvrir les besoins de la famille. Toutefois, il en existe quelques unes qui sont gigantesques. Celle que nous avons visitée compte 1500 vaches laitières et ce n’est pas la plus grande. Le record est de 18000 vaches…

3

Les vaches ne sont pas dans les prés et l’heure de la traite revient rapidement. Les installations sont impressionnantes.

L’entreprise Torunoglu

Des tonnes de lait collectées chaque jour dans cette exploitation sont envoyées à Torunoglu pour être transformées…en fromage ! Le fromage industriel turc n’est pas d’une grande qualité gustative mais il est produit en quantités impressionnantes.

Entreprise Torunoglu

Les hommes fabriquent et les femmes travaillent au conditionnement. Les normes d’hygiène et de sécurité sont semblables aux nôtres même si le laboratoire d’analyses nous a paru quelque peu rudimentaire.

Des Visites culturelles aussi…

Nous nous sommes rendus dans des sites touristiques mais aussi chargés de l’histoire de la Turquie. Comme le Tumulus du roi Midas

Tumulus

Le musée de Mevlana à Konya

musée

Dans lequel nous avons pu voir les livres sacrés. 

Et faire la connaissance des Derviches tourneurs…

derviches

Sans oublier la magnifique mosquée d’Ankara

 

mosquee

Dans laquelle nous avons eu la chance d’entrer au moment de la prière…

Les visites officielles…

visites

Après avoir été reçus au service économie de l’ambassade de France, nous avons été accueillis dans notre établissement partenaire : le lycée agricole d’Ankara. Dans cet établissement, les étudiants sont formés aux analyses en laboratoire, aux analyses alimentaires, en horticulture et aménagement.

Cette mobilité m’a permis d’aborder le système éducatif turc ainsi que le fonctionnement de l’agriculture turque dans ses grandes lignes. Il m’a également donné l’opportunité de rencontrer d’éventuels partenaires près à accueillir des stagiaires (étudiants ou personnels) dans les secteurs de la production animale, de l’agro-alimentaire mais également des services.

Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à me contacter.

Fabienne ROUCHUT

Chargée de Coopération Internationale

Les Vaseix

fabienne.rouchut@educagri.fr

Liens institutionnels